Actualités

Les choses sérieuses ont commencé à Tétouan avec cette deuxième journée du Morocco Royal Tour dans les majestueuses installations de la Garde Royale dont les tribunes étaient généreusement remplies. Quatre épreuves au programme, deux « une étoile » qui ont nettement tourné  à l’avantage des cavaliers marocains et deux « quatre étoiles », dominée par les cavaliers européens, mais où, à chaque fois, le MaroLes Marocains ont donc joué les tous premiers rôle dans le CSI 1*, à commencer par Farid Amanzar, qui a dû batailler ferme parmi ses compatriotes dans le Prix de la Jumenterie, une épreuve au chronomètre où les quatre premiers terminent dans la même demi-seconde ! Le premier cavalier européen, la Belge Nathalie Willems, ne pointait qu’à la 13èmeplace et était la seule non Marocaine classée dans cette épreuve d’ouverture.
Du côté du CSI 4*, après le Prix des FAR remporté par le Français Nicolas Dezeuses (Ulloa du Trèfle) devant le Champion du Maroc Ghali Boukaa (Bianca II), c’est le Prix du Ministère de la Jeunesse et des Sports, qui était le moment fort de la journée. Une épreuve au chronomètre à 1m45 qui a vu une explication entre deux anciens numéros un mondiaux, le Suisse Pius Schwizer et le Français Simon Delestre. C’est ce dernier qui s’emparait le premier la tête de l’épreuve avec Filou Carlo Zimequest en 70"05. Mais quelques minutes plus tard, Schwizer lui ravissait cette pôle-position avec l’expérimenté Balou Rubin R en explosant le chronomètre avec près de trois secondes de mieux (67"08). Simon Delestre avait une deuxième carte à jouer avec Ulane Belmaniere : s’il a pu effectivement améliorer son premier chrono d’une seconde exactement, c’était encore nettement insuffisant, il manquait encore deux secondes. Et Pius Schwizer, complètement décontracté car il savait que l’épreuve était pratiquement gagnée, s’est même permis de classer son deuxième cheval, Grand Cooper, à la deuxième place (67"65), devant Delestre.  « Mes deux chevaux ont bien sauté, se réjouissait le Suisse. Pour Grand Cooper, ce n’était qu’un petit tour de chauffe car c’est lui que je vais monter dans le Grand Prix dimanche. C’est toujours difficile de remporter une telle épreuve avec quatre-vingt chevaux au départ et les cavaliers sont chaque année meilleurs ici. Je suis allé très vite avec Balou ce qui m’a permis de me retrouver devant Simon (Delestre). Après, avec Grand Cooper, il n’y avait plus de pression ce qui m’a permis de monter complètement relâché et m’offrir cette seconde place en bonus ». Derrière ce duo d’ex-numéros uns mondiaux, Ghali Boukaa a encore brillé en s’emparant de la 5èmeplace en 70 »54 avec Ugolino du Clos.
Cette première journée se concluait comme elle avait commencé, par une victoire marocaine en nocturne pour les « une étoile » et voyait la victoire de Othamne Taoui avec Diva et sept cavaliers marocains aux sept premières places !
A propos du Morocco Royal Tour
 
Trois sites fabuleux, trois étapes de trois jours et désormais quatre étoiles pour la neuvième édition du circuit Morocco Royal Tour qui se déroulera entre le 4 et le 21 octobre 2018 ! Créé en 2010 sur « Hautes Instructions de Sa Majesté Le Roi Mohammed VI » et présidé par le Prince Moulay Abdellah Alaoui, le MRT grandit d’année en année, confirmant ainsi sa place de compétition majeure du calendrier équestre mondial, sous l’égide de la Fédération Équestre Internationale (FEI).
Le circuit démarre à Tétouan, du 4 au 7 octobre, dans les superbes installations de la Garde Royale. Un site magnifique avec des installations « en dur » : tribunes majestueuses et écuries superbes décorée dans la plus pure tradition marocaine
L’étape de Rabat, du 11 au 14 octobre, se tient dans les installations de la Fédération Royale Marocaine des Sports Équestres, irréprochables sur le plan technique avec des épreuves en nocturne dont le Grand Prix 4*. L’épreuve phare sera la Coupe des Nations, programmée cette année le dimanche après-midi
La dernière étape d’El Jadida, du 18 au 21 octobre, se court en indoor et propose un programme sportif analogue à celui de Tétouan. Il permet également de découvrir le Salon du Cheval marocain, assurément le plus important du continentcain Ghali Boukka a fait jeu (presque) égal avec les meilleurs cavaliers mondiaux.

Retour

Brochure
Suivez-nous
Sponsors
&
Partners