Actualités

Nadja Peter Steiner fait partie des fidèles du Morocco Royal Tour : elle n’a pas manqué une seule édition de ce prestigieux circuit depuis sa création, il y a huit ans. Dimanche, elle en remporte l’épreuve la plus prestigieuse, le Grand Prix de S.A.R Le Prince Héritier Moulay EL HASSAN, comptant à la fois pour le classement mondial FEI Longines et pour la Coupe du monde (Ligue arabe). Si la cavalière suisse n’est pas concernée par le dernier aspect de cette épreuve, cette victoire lui tenait à cœur.

 
« Cela fait huit ans que je viens ici et pour rien au monde je manquerai ce rendez-vous. Tout est si bien organisé ici, des conditions parfaites pour pratiquer notre sport ». Après la remise des prix, Nadja, les yeux brillants de bonheur, se voyait assaillie par une forêt de micros et de caméras : « J’ai l’impression d’être une grande star ». Nadja rend aussi hommage à sa jument, Saura de Fondcombe : « Elle est incroyable, elle vient de faire une saison extraordinaire : nous avons fait le Championnat d’Europe où nous avons décroché la médaille de bronze, elle a fait Aix-la-Chapelle (le concours le plus difficile au monde que les cavaliers appellent le Wimbledon du jumping), mais jusqu’alors, elle n’avait jamais été dans la vitesse et aujourd’hui, c’est la première fois qu’elle court une épreuve à cette vitesse, elle a joué un jeu qu’elle ne connaissait pas jusqu’alors et elle a très bien répondu. Nous n’avons jamais été aussi rapides qu’aujourd’hui et maintenant, je sais que je vais pouvoir tenter ma chance dans les Grands Prix à venir ». 
 
Nadja Peter Steiner aura donc appris à Tétouan que Saura de Fondcombe peut effectivement aller très vite : c’est avec plus de deux secondes et demi qu’elle bat Colina Pijnvenhof Z, le cheval du Belge Dominique Hendrickx, tandis que l’Egyptien Karim Elzoghby prenait la troisième place avec Caveman DH Z. 
 
Un seul cavalier marocain est parvenu à se qualifier pour la deuxième manche de ce Grand Prix, Samy Colman qui cependant n’est pas parvenu à réitérer une performance du même calibre que celle réalisée en première manche, un superbe sans faute avec Simara Alia qui, malheureusement, accrochait deux barres dans le tour décisif.
 
 
CSI1* : Première victoire en Grand Prix international pour d’Othmane Taoui 
 
Mais les supporters du saut d’obstacles marocain avaient eu une belle raison de se réjouir un peu plus tôt dans la journée avec la victoire d’Othmane Taoui dans le difficile Grand Prix de S.A.R la Princesse Lalla KHADIJA du CSI 1* avec l’expérimentée Diva : « Honnêtement, je n’ai pas vraiment ressenti la difficulté de ce Grand Prix car je suis déjà stressé depuis le début de ce concours par le simple fait d’y participer ! J’avais clairement envie de bien faire pour mon pays, notre drapeau… tout s’est passé comme je le voulais. Diva est forcément ma jument de tête car c’est la seule que j’ai ! C’est une jument exceptionnelle qui gagne pratiquement tout : elle a notamment remporté un certain nombre de ‘mini’ Grand Prix nationaux cette année, mais aujourd’hui, c’est notre première victoire dans un Grand Prix international». Ce Grand Prix « une étoile » a montré la bonne santé du saut d’obstacles marocain puisque parmi les onze finalistes on comptait pas moins de huit cavaliers marocains.
 
Après le succès de Tétouan, le Morocco Royal Tour va poursuivre sa route et reprendra jeudi prochain à Rabat, du 12 au 15 octobre, pour un concours qui proposera notamment la Coupe des Nations du Maroc, vendredi 13 octobre, et un autre Grand Prix dimanche prochain.
 

Retour

Brochure
Suivez-nous
Partenaires